Voici pourquoi le Carnet d'annonces offre les meilleures chances de plus values pour SIVAL

 

Comment le Carnet d’Annonces en imposant des règles strictes et sélectionnant exclusivement des entreprises pérennes et de croissance à leur juste valorisation devient un label sécurisant qui réduit les risques d’échecs pour les investisseurs et augmente ainsi leurs chances de plus-values.

 

Voici pourquoi les actions présentées dans « financement participatif en actions négociables » ont toutes les chances de devenir des investissement durables,

 

pérennes, et profitables.

 

Les risques d’échecs des entreprises sont réduits sur le Carnet d’Annonces parce que ne sont retenues, grâce à la longue expérience du CiiB, que les entreprises qui répondent et respectent les neuf critères suivants :

 

1°/ Être une TPE PME ETi locale ou régionale présentant au moins trois bilans et respectueuse pour ses actionnaires de l’application de l’esprit des règles de l’AMF et celles d’EURONEXT protégeant leurs intérêts d’actionnaires minoritaires.

 

2°/ Avoir une activité susceptible de pérennité sur plusieurs générations et poursuivant une forte croissance

 

3°/ Les dirigeants ont démontré leurs capacités managériales la font évoluer vers plus de pérennité.

 

5°/ Les dirigeants visent à moyen et long terme la bourse et de faire progresser la croissance de leur entreprise et ainsi de la faire entrer en bourse sur Euronext Access pour prolonger et conforter le financement de leur croissance et de créer plus de liquidité sur leurs marchés d’actions

 

6° / Le CiiB listing sponsor agréé Euronext prépare, conseille et accompagne sur plusieurs années les entreprises pour les amener en bourse sur Euronext Access.

 

7°/ Les sommes investies par les épargnants, n’ayant pas de frais de gestion annuelle, sont employées en totalité en investissement en actions d’entreprise, alors que dans les placements en fonds d’investissement en actions ou autres, environ 18 % des sommes à placer ne sont pas investies et restent en compte courant disponibles afin d’être prélevés en totalité, progressivement tous les ans, pour payer les frais de gestion durant la vie des fonds. Ces coûts sont à prendre en compte avant toute décision de financement participatif. C’est autant d’argent qui ne finance pas le projet.

 

8°/ Afin de mieux protéger les épargnants contre d‘éventuelles décisions qui ne respecteraient pas les intérêts des minoritaires, ou d’abus de marché des dirigeants sur leur entreprise. L’association Love money Sécurity partenaire de CiiB veille et conseille entreprises et épargnants au bon respect de l’application de l’esprit des règles de l’AMF et Euronext

 

9°/ CiiB Définit un juste prix des actions des entreprises, ce qui protège les épargnants d’abus fréquents de valorisation trop élevées au moment d’entrer des actions non cotées et impact sur le potentiel de réaliser des plus values.

 

10 °/ Mini formation des épargnants pour reconnaitre facilement si le prix des actions est justifié et  susceptible de risques et / ou plus values

 

Télécharger
comme toutes les entreprises présentées par CiiB une charte protection des actionnaires est signée entre SIVAL et Love Money
La charte prévoit d'une manière détaillée de respecter et appliquer l'esprit des règles AMF et Euronext auquel s'ajoute le suivi trimestriel des résultats à partir de la présentation d'un tableau de bord aux membres actionnaires de l'association
cliquez sur télécharger pour visionner le contenu de la charte
SIVAL charte deontologie love money.pdf
Document Adobe Acrobat 35.6 KB

La fonderie Sival à Eu fait appel au financement participatif pour se développer

Edition numérique des abonnés

Eu La fonderie Sival, spécialisée dans la fabrication de pièces complexes en alliages d’aluminium, veut procéder à une augmentation de capital de 500 000 € afin de continuer son développement. Pour cela, la société fait tout particulièrement appel aux particuliers, grâce à un dispositif original : «  Un financement participatif en actions négociables.  »

Avec le cabinet conseil CiiB, qui l’accompagne dans cette démarche, la direction organise une réunion d’information vendredi 9 novembre, près de Eu. Les actionnaires potentiels auront tous les éléments nécessaires sur ce groupe indépendant, qui emploie 119 salariés, affiche un chiffre d’affaires de 9,2 M €, et a pour principaux clients des grands noms de l’industrie aéronautique et ferrovaire.

Selon Édouard de Maissin, directeur associé de CiiB, le système choisi permet «  à des particuliers d’acheter et de revendre leurs actions, comme s’ils étaient en bourse  », tout en soutenant un projet concret. Pour Lionel Vicq, PDG de Sival, cela permet de renforcer ses fonds propres pour poursuivre les investissements et obtenir de nouvelles certifications, de conserver son autonomie, avec des investisseurs qui devraient lui «  laisser le temps de développer sa stratégie  ».

 X. T.

 

 

Réunion d’information vendredi 9 novembre, à 17 h 30, près de Eu, à la pépinière d’entreprises énergies renouvelables, parc d’activités de Gros-Jacques, à Oust-Marest (sur la D925, axe Eu-Abbeville). Plus d’informations sur le site  : sival-group.com.